Constructeur d’avenir Mir maachen Zukunft

OGBL = Sécurité sociale et bonnes pensions

Le système luxembourgeois du financement solidaire de la sécurité sociale a fait ses preuves depuis plus de 100 ans et doit être défendu, amélioré et adapté, afin qu’il puisse continuer à jouer son rôle comme élément essentiel de la justice sociale. La population a un droit légitime à des services de santé optimaux, une sécurité sociale et de bonnes pensions, non seulement aujourd’hui, mais également à l’avenir. Toute politique qui aura comme conséquence que les jeunes gens d’aujourd’hui auront une sécurité sociale moins performante et des pensions moins élevées que leurs aïeuls est inacceptable pour l’OGBL. Aucune attaque envers le financement solidaire ne sera tolérée. L’OGBL s’opposera catégoriquement à toute initiative politique qui va vers une diminution de la part des employeurs ou de l’État quand il s’agit du financement de la sécurité sociale. S’il devait exister, au niveau de la sécurité sociale, des besoins supplémentaires de financement, l’OGBL propose d’augmenter les cotisations ou d’exploiter de nouvelles sources financières (en levant le plafond cotisable; en introduisant des contributions sur les revenus des capitaux…), au lieu de dégrader les prestations.

Pour des pensions sûres et une vie de qualité pour les personnes âgées.

Le système de pensions luxembourgeois connait actuellement une situation financière plus que confortable, sans oublier que les réserves actuelles s’élèvent à 17,8 milliards d’euros, ce qui équivaut à plus de 4,53 fois plus que les dépenses annuelles. En considérant ces chiffres, l’OGBL constate que notre système de pensions reste performant et que nos pensions sont soutenables. Au regard de cette situation financière excellente, l’OGBL revendique le retrait immédiat de certaines détériorations supplémentaires déjà prévues par la réforme de 2013. En plus, l’OGBL s’engage pour:

  • le maintien intégral de l’âge légal de départ en retraite et des droits à la pension anticipée.
  • le maintien intégral de l’ajustement périodique des pensions à l’évolution des salaires.
  • la reconnaissance des stages en entreprises, des jobs d’étudiants etc. comme périodes cotisables, dans l’intérêt de notre jeunesse, afin qu’elle puisse toucher de bonnes pensions.

Pour des améliorations supplémentaires des prestations de l’assurance maladie. Grâce aux efforts de l’OGBL, un certain nombre de nouvelles prestations sont maintenant prises en charge par la CNS. Dans les domaines des soins dentaires, des traitements oculaires et des médecines alternatives, il y a encore des efforts à faire.

Pour le tiers payant généralisé. Actuellement les patients sont forcés d’avancer les honoraires médicaux, avant que la CNS ne les rembourse plus tard. Une situation qui peut entraîner des difficultés financières pour les assurés. Le fait que les guichets de la CNS en 2016 aient établi plus de 200.000 chèques pour dépenses médicales montre qu’il est grand temps de généraliser le système du tiers payant pour toutes les prestations médicales et de soins.

L’OGBL s’oppose avec véhémence à la mise en question du conventionnement obligatoire du corps médical. La libéralisation des tarifs aurait des répercussions fatales sur le système de santé luxembourgeois. En plus d’une augmentation prévisible des coûts, la voie serait libre pour la mise en place d’une médecine à plusieurs vitesses et l’accès aux mêmes services de santé pour tous ne serait plus garanti.

La prise en charge dans les urgences et les maisons médicales doit être améliorée. L’OGBL se prononce en faveur d’une meilleure coordination entre les services d’urgences des hôpitaux et les maisons médicales. Le système des maisons médicales doit être étendu à toutes les régions du pays, afin de soulager les services d’urgences et afin de raccourcir les délais d’attente des patients.